Poème d'amour acholi

Maraya

Cal ma megi ki ii maraya

En aye lwod maleng makato

Ento, tim oyot-oyot pien rwenyo

Gin me agiki na “amaro in”

Retourner
Traduit en acholi par Sue
Cal ma megi ki ii maraya En aye lwod maleng makato  Ento, tim oyot-oyot pien rwenyo  Gin me agiki na “amaro in”Retourner
Version originale
Poème la glace

Femme acholi

Poème d'amour traduit en acholi, la langue des peuples acholis en Ouganda et au sud Soudan. L'acoli (akoli, acooli, atscholi, shuli, gang, lwoo, lwo, log acoli, dok Acoli) est une langue nilo-saharienne.

Tous autour de toi, sont coincés entre les traditions et une modernité qui grignotte chaque jour. Oui elle grignotte, ce sont tes mots, car même si tu n'aimes pas tout des traditions de ton village, tu aimes la vraie vie, celle qui sent la terre! Là encore ce sont tes mots. La vraie vie, celle qui sent la terre, pour toi, c'est une vie très simple en plein air, une vie d'insouciance au soleil, très loin du bruits et des fumées. Et puis surtout une vie auprès des tiens, au plus près, tout près de lui!

Histoire de l'Ouganda

Les Acholis vivent dans l'Acholiland et sont une population d'environ 1.6 million personnes. Le début de l'histoire de l'Ouganda a vu la rencontre entre des populations bantoues de pêcheurs et de cultivateurs et des éleveurs-cultivateurs nilotiques. Ceux ci se répendent partout en se métissant, et créent de nombreux petits états en pays Acholi. Le Bunyoro, l'un d'eux attaque ses voisins durant tout le 16eme siècle et maintient le Buganda dans ses limites strictes. Celui-ci reçoit beaucoup d'émigrants au 18eme s, et doit en 1894 accepter le protectorat Britannique. En 1967, une nouvelle constitution met fin à l'existence des royaumes Bugandan Bunyoro, Toro et Ankole.

En 1987 un mouvement rebelle sème la terreur en Ouganda, enlevant les enfants pour en faire des soldats. Les Acholis feront partie des populations sur lesquelles les rebelles excercent leurs exactions, et bon nombre seront contraint de fuir. Ce mouvement durera une vingtaine d'années qui laissera des traces profondes et des villages dévastés. Des traces bien présentes pour tous ceux qui décident de revenir sur leurs terres, pour retrouver agriculture, pêche, et élevage. Comme beaucoup d'Africains les Acholis gardent le souvenir de nombreuses difficultés, un mot bien faible quand il s'agit de guerre, mais en Afrique tout commence et finit en chansons, sourire, danses et joie de vivre.

Langues nilotiques
Poème masai - Poème nandi
La Glace © copyright & Contact: http://pouemes.free.fr