Poème d'amour leonard

Ar melezour

Ur melezourad ahanout

Eo va braoa barzoneg

Hogen, gra difrê p'ema dija o vont da get

Ar wech ziweza eo din lavared dit "em eus choa ouzit"!

Traduit en léonard (leoneg) par Mikael Madeg
Poème d'amour leonard

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le breton léonard

Voici en provenance du pays de Leon (bro Leon), au nord Finistère mon petit poème d'amour traduit en léonard (leoneg, brezhoneg Leon), et ici comme on le parle au Bas Léon du coté de Saint-Thonan!

Le léonard est le dialecte breton le mieux conservé, et celui qui a le moins perdu ses consonnes intérieures.

Si l'on additionne les locuteurs du Léonais (Haut et Bas Leon), on considère que cette langue brittonique du sud-ouest, issue des vieux cornique et gallois, avec des apports du gaulois, est parlée par environ 30 000 locuteurs.

Le Léon et Saint-Pol-de-Léon ont été très longtemps des terres de religion, aussi c'est une région bretonnante dans laquelle de très nombreux ouvrages religieux ont été écrits.

Aujourd'hui, c'est principalement depuis cette variante des parlers bretons que l'on a créé la forme standard du breton (breton littéraire), enseignée dans les écoles Diwan.

Le pays de Léon

Le pays de Léon (bro Leon) est l'une des quatre parties de la Basse-Bretagne qui sont des zones bretonnantes. Il représente en très gros la moitié nord du département du Finistère. Le lion dont tire peut-être son nom le Léon, est devenu l'emblème de cette province.

Le haut Léon a vu arriver les premiers Bretons, venus des actuelles Cornouailles et Pays de Galles depuis l'île de Bretagne. Sa figure marquante, saint Pol Aurélien venu du pays de Galles évangéliser la Bretagne, est célèbre pour avoir vaincu le dragon sur l'île de Batz.

Aujourd'hui encore, à l'ouest de l'île, l'endroit s'appelle le Trou du Serpent (Toull ar Zarpant).

Poème traduit en leonard (502 traductions)