Poème d'amour wymysorys

Śpigl

Dåj öebroz ym śpigl

Ej måj śynsty wjyrś.

Ok fjyder dih, bo dar öebroz wyt inda ny toüyn.

S'zåjn måj łecta wjytyn: Yh ho dih gon

Traduit en wymysorys & voix Tymoteusz Wiktor Król
Lecture audio
Poème d'amour wymysorys

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le wilamowicien

Voici la traduction en wymysorys de mon poème d'amour, une langue germanique, peut-être dérivée du haut-allemand du XIIe siècle (c'est controversé). C'est la langue dans laquelle le poète Florian Biesik a écrit ses poèmes.

Le wymysorys (wilamowicien, vilamovian, autonyme : wymysiöeryś; et en polonais : wymysiöeryśjęzyk wilamowski), qui est la langue germanique occidentale (famille irminonique (Germanique de l'Elbe) avec le plus faible nombre de locuteurs, est la langue de la ville de Wilamowice en Pologne (sa classification reste controversée).

La famille irminonique se divise istvaeonique (néerlandais, afrikaans, flamand) et ingvaeonique (frison, anglais, écossais et bas allemand).

Il faut néanmoins savoir que pour bon nombre de Wilamowiciens (Vilamoviens) leurs origines seraient hollandaises.

A Wilamowice, une ville proche de Bielsko-Biała en Pologne, il ne reste plus qu'à peine 70 locuteurs descendants de colons hollandais, frisons, flamands, wallons, français, écossais et allemands. Selon la légende ces colons faisaient partie de la vague de repeuplement de la région qui suivra les exactions des incursions Tatares.

Avec 70 locuteurs, le plus souvent très âgés, le wymysorys est donc une langue vraiment en danger.

Si le wilamowicien a réussi, si longtemps, à résister au polonais et à l'allemand, c'est aussi dû au fait que la communauté qui le parle, a pratiqué très longtemps le mariage endogame.

Traditionnellement le wymysorys est une langue essentiellement parlée, et c'est le polonais qui a toujours servit de langue pour l'écrit. Ce n'est qu'à partir du milieu du XXe siècle, malgré l'interdiction de l'utilisation de la langue, qu'a commencé à germer l'idée d'un standard pour l'écrire.

On trouve néanmoins quelques textes anciens écrits en wymysorys. Les premiers écrits eux, datent de 1325. Plus tard on trouve des poèmes, des chansons, des contes (Jacob Bukowski à la fin du XIXe) ou des lettres, mais tous bien sûr rédigés avec une orthographe non fixée.

Revitalisation du wymysorys

Tymoteusz Wiktor Król, qui a fait cette traduction et l'audio, est la personne auprès duquel se fait la revitalisation du wilamowicien.

Il assure lui-même des cours particuliers, et avec d'autres linguistes, a rassemblé tout une documentation sur la langue, le folklore, les coutumes et traditions qui l'entourent.

Il est bon de pouvoir conserver tout cela, car durant la période communiste en Pologne, pratiquer cette langue comme tout ce qui pouvait avoir trait avec la culture des Wilamowiciens étaient interdit.

Aujourd'hui si toute une jeune génération essaye de préserver cette langue, il n'y a encore officiellement à l'école, aucun programme d'enseignement, mais il est possible maintenant que cela puisse bouger assez vite, car c'est un souhait qui devient majoritaire dans la population.

Langues de Pologne
Poème kachoube - Poème polonais
Poème traduit en wymysorys (488 traductions)