Poème trégorrois

Ar Mizilour

Da skeudenn ‘ba ar mizilour

‘H eo ma barzhoneg kaerañ

Hast buan ‘hat, o vont a-raok emañ

‘H eo ma «sot on ganit» diwezhañ!

Traduit en trégorrois (dialecte breton du Trégor) par Tangi Yekel
Lecture audio Tangi Yekel
Da skeudenn ‘ba ar mizilour  ‘H eo ma barzhoneg kaerañ  Hast buan ‘hat, o vont a-raok emañ  ‘H eo ma «sot on ganit» diwezhañ!

Version originale
Poème la glace

Le trégorrois

Voici la version trégorroise de mon petit poème. Environ 40.000 personnes, font encore vivre cette langue. Notez la métathèse qu'a subi "mizilour" en trégorrois, en comparaison du "melezour" léonard. Le trégorrois est l'un des dialectes bretons, et celui du Trégor, c'est à dire celui de la région nord-est du Finistère et nord-ouest des Côtes-d’Armor. On compte environ 40.000 personnes parlant cette variante dialectale. Je remercie Tangi Yekel de l'association Hent Don de Bégard, pour cette traduction. Hent Don est une association dédiée au breton trégorrois, et celui que l'on parle à Bégard (Bear), et dans son canton.

Tréguier

Tréguier (Landreger) est la capitale historique du Trégor (Bro-Dreger), qui est l'une des neuf provinces de la Bretagne historique. Dès le Moyen-Age, Tréguier devient une cité d'art: de nombreux peintres-verriers et orfèvres s'y installent. C'est ici, également, qu'est imprimé le Catholicon en 1499: le premier dictionnaire trilingue latin, français, breton. A travers les siècles, la ville continue d'inspirer des hommes de lettres et des artistes. Ernest Renan est une figure emblématique de Tréguier.

La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon

http://pouemes.free.fr/traduction-region/poeme-tregorrois.htm

Poème traduit en tregorrois (472 traductions)
counttotal