Poème d'amour estrémègne

L'espeju

La tu imagi nel espeju

Es el mi poema más lindu.

Peru ahila, que s'aborra,

Es el mi "t'amu" acaberu!

Traduit en estrémègne par OSCEC Estremaúra
Lecture audio OSCEC Estremaúra
Poème d'amour estrémègne

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Langue estrémègne

L'estrémègne (variantes : estremeñu, bahu ehtremeñu, cahtúo (cahtúö), meyu ehtremeñu, estrémègne centre, extremaduran, barranquenho, barranquian, estrémègne sud, artu ehtremeñu, extremeño, estrémègne nord, autonyme : barranquênhu, ehtremeñu) regroupe un ensemble de dialectes parlés en Estrémadure espagnole, et au Portugal, pour un total d'environ 200 000 personnes.

Cette langue ibero-romane, donc descendant du latin, peut être considérée dans ses variantes comme une transition entre le léonais oriental et le castillan andalou.

En Estrémadure on trouve trois langues qui ont pu résister au temps sans trop se modifier. Ce sont le portugais de la Raya, l'estémègne et le fala.

L'estrémègne est une langue orale qui n'aura commencé à voir des tentatives écrites que tardivement (fin XIVeme).

L'Estrémadure qui fut une partie du royaume de León, verra se former les différentes formes de l'estrémègne avec la fusion des royaumes de Castille et de León.

Estrémadure

L'Estrémadure fut tour à tour intégrée à la province romaine de Lusitanie puis en 569 annexée au royaume wisigothique, envahie par les Maures (711 au califat de Damas puis à celui de Cordoue, pour former ensuite en 960 un royaume arabe indépendant).

Ensuite, la région sera libérée par Alphonse IX de León (1230) et fournira non seulement les deux célèbres conquistadors Cortés (Aztèques) et Pizzaro (Incas), mais encore Pedro de Valdivia (Chili), Orellana (amazone) et Nunez de Balboa (Pacifique). L'Estrémadure en Espagne correspond aujourd'hui aux provinces de Cáceres et Badajoz.

Poème traduit en estrémègne (488 traductions)