Poème d'amour niçois

Lou miralh

La tiéu image en lou miralh

Es lou miéu pu bèu pouèma

Ma fai lèu que si cancèla

Es lou miéu darnié "ti vouòli ben"!

Traduit en nissart par Steve Betti (merci à Véronique)
Poème d'amour niçois

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le nissart

On distingue six dialectes occitans: gascon, languedocien, limousin, auvergnat, provençal, et vivaro-alpin (provençal alpin). Le nissart ou niçois (une forme du provençal, celui de la côte), du fait de sa proximité, montre des influences italiennes (de Ligurie).

Le provençal lui-même peut être divisé en quatre variétés dialectales (rhodanien, maritime, gavot (Forcalquier-Castellane), niçois.

Les variations des dialectes provençaux sont essentiellement phonétiques, excepté pour le niçois qui conserve de nombreux archaïsmes. Ceci est dû à la séparation politique d'avec la Provence à la fin du XIVe siècle.

Si la littérature des langues d'Oc est ancienne, celle de la Provence ne l'est pas moins, Mistral et ses disciples les félibres en sont les dignes représentants. Leur dialecte provençal était la variante rhodanienne.

La langue occitane s'appellera d'abord limousin au XIIe siècle, car c'était la région des 1ers troubadours, ensuite on l'appellera provençal car c'était le nom au Moyen-Âge de l'ensemble de la province.

On doit à Dante le terme Oc, actuellement le mot provençal, désigne les dialectes de l'actuelle Provence, et Oc ceux de la province voisine. En fait tout cela reste ambigu et tous ces dialectes sont bien sûr des formes de l'occitan.

Langues d'oc
Gascon - Ariégeois
Poème traduit en nissart (488 traductions)