Poème d'amour comorien

Lé Pica lahaho udo'oni

Hohangu ndo dJé ma la shaayiri

Sha pveza ba nga lizimihawo

Ndo “ngam hwandzo” yamusso ya hangou

Retourner
Traduit en comorien & voix Touhoufa Abdou

Lecture audio
Lé Pica lahaho udo'oni Hohangu ndo dJé ma la shaayiri Sha pveza ba nga lizimihawo Ndo “ngam hwandzo” yamusso ya hangouRetourner
Version originale
Poème la glace

Muse Comorienne

Version Comorienne (shimasiwa, shikomori, Ngazidja, Ngazija, Shingazidja) du poème d'amour international La Glace. Un poète et sa muse, pour le miroir de l'océan indien, au large de l'Afrique. Ngazidja, Moili, Ndzouani: N'est-ce pas là trois mots poétiques? Il y a de tant de poésie dans la beauté des Comores! Le shimasiwa comme l'appellent les Comoriens (la langue des îles) est proche du swahili, avec des emprunts au portugais, à l'arabe, à l'anglais et au francais. Au total 900,000 personnes dans la diaspora et aux Comores parlent l'un de ses dialectes (mahorais, mohélien, anjouanais ou grand-comorien).

Les Comores

Les Comores au N.O. De Madagascar sont très densément peuplés de populations très métissés (africains, arabes, persans, malais, malgaches). Les ressources industrielles son quasiment inexistantes, et la population paysane ne dispose que de peu de terres ce qui explique la forte immigration vers Zanzibar, Madagascar et Mayotte, qui a choisi le giron de la France!
La Glace Copyright © http://pouemes.free.fr