Poème d'amour swati

Esibukweni

Sintfunti sakho esibukweni

Silandzelo sami lesihle kakhulu

Kodvwa sheshisa sitonyamalala

Kwekugcina ngitsi “ngiyakutsandza”

Traduit en swazi par Saisse Chechene
Sintfunti sakho esibukweni  Silandzelo sami lesihle kakhulu  Kodvwa sheshisa sitonyamalala  Kwekugcina ngitsi ngiyakutsandza

Version originale
Poème la glace

Femme Swazi

Petit poème d'amour traduit en swati (swazi, ngwane, phuthi, tekela, siswati, isiswazi, tekeza), une langue nationale du Swaziland parlée par l'entière population. Proche du zoulou et du xhosa, il y a une vraie intercompréhension avec ces deux autres langues. La traduction, dans cette langue bantoue du groupe Nguni pourra avoir environ 3 millions de lecteurs répartis, en Afrique du sud et au Swaziland.

Les Swazis

Les Swazis qui parlent cette langue vivent entre autre au Swaziland un tout petit pays d'Afrique et en plus grand nombre en Afrique du Sud. La reine Gwamile (Labotsibeni Mdluli) est une figure important dans l'histoire de ce pays, tant elle su défendre son pays contre les intrusions des Boers et des Britanniques.

Les Swazis sont des agriculteurs et des éleveurs qui vivaient en familles étendues dans des quartiers (kraals) avec leur bétail. Patrilinéaires et patrilocaux, ils étaient intégrés dans un état très complexe, fondé sur la conquête, sur les liens territoriaux et sur des classes d'âge de guerriers. A la tête de cette société, stratifiée en aristocratie et gens du commun, existait un roi divin soumis chaque année, pour fortifier la nation, à un rituel correspondant à la fête des prémices: l'incwala.

Le Swaziland est un petit royaume d'Afrique australe, ethniquement très homogène puisque peuplé à 92% par les Swazis.

La Glace © Copyright & Contact: Richard Bellon

http://pouemes.free.fr/traduction-afrique/poeme-swati.htm

Poème traduit en swati (472 langues)
counttotal