Poème d'amour swahili

Kioo

Kivuli chako kwenye kioo

Ni utenzi wangu bora

Lakini fanya haraka unapotea

Ni wa mwisho, "nakupenda"

Traduit en swahili par Nancy Mkojera
Lecture audio Nelly Kamau
Poème d'amour swahili

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

Le Swahili et les Swahilis

Le petit poème d'amour (Upendo shairi) La Glace, traduit en swahili. Il porte et transporte le visage des femmes de Tanzanie, des visages ensoleillés, qui rayonnent de douceur.

Le swahili (souahili, souhaéli, kiswahili), est parlé par 150 millions de personnes dans une douzaine de pays d'Afrique, c'est une langue véhiculaire incontournable dans ces pays, entre autre: (les deux Congo, le Kenya, les Comores, l'Ouganda, le Rwanda et le Mozambique).

Parlé à l'origine dans les régions côtières entre Lamu (Kenya), et la frontière sud de la Tanzanie, le swahili est utilisé comme langue de relation sur une aire très vaste.

On trouve trois dialectes principaux: le kiunguja à Zanzibar qui est à la base du swahili standard, le kimvita, dans la région dee Mombasa, et le kiamu, autour de Lamu. Aucune autre langue maternelle africaine ne peut se comparer au swahili en termes de nombre de locuteurs ou de statut international.

Il serait la résultante bantoue des contacts entre les groupes bantous de la côte est de l'Afrique et les marchands surtout Perses et Arabes, mais aussi indiens et chinois qui s'y établirent au fil du temps siècle.

Le swahili a emprunté beaucoup de mots à l'arabe, en raison des colons de langue arabe venus sur la côte est africaine à partir du VIIe siècle, d'ailleurs le mot swahili vient du mot arabe "sahil" = "côte".

Au cours du XIXe siècle, les commerçants arabes le diffusent vers l'intérieur, et plus tard il devient la langue d'administration de la colonie allemande du Tanganyika (Tanzanie).

Le swahili est une langue bantoue qui appartient au groupe sabaki des langues bantoues de la côte nord-est. On le parle dans l'est africain depuis que des groupes bantous de la région des grands lacs, ont atteint la côte (800).

Les premiers foyers étant vraisemblablement dans le nord de l'actuel Kenya. Le commerce maritime, reprendra la langue de Mogadishio jusqu'à Delgado. Au contact des Arabes, durant des siècles, la langue fera de nombreux emprunts à l'arabe pouvant laisser croire à une langue mixe.

Les ports sur la côte, du fait du commerce et de leur puissance économique, donneront au swahili une importance, qui ira, jusqu'au développement d'une poésie dans différents de ses dialectes, écrite en caractères arabes (XVIIIe). Vers 1930 les missionnaires européens introduiront les lettres latines.

Les différents dialectes sont des variétés régionales pour lesquelles l'intercompréhension se fait en général sans difficultés.

Si le fond bantou du swahili est indéniable, cette langue a une particularité rare, puisqu'elle a intégré de très très nombreux mots d'autres langues (arabe, perses, indiennes et européennes), tout en conservant sa structure bantoue.

Mon petit poème en swahili est dans la langue africaine la plus parlée au sud du Sahara. Contrairement à beaucoup de langues d'Afrique, on dispose depuis plusieurs siècles d'écrits en swahili, d'abord en alphabet arabe puis en alphabet latin.

Le plus ancien document écrit date du XVIIIe siècle. Le lexique fait de nombreux emprunts à l'arabe (y compris le mot swahili lui-même, qui provient d'un adjectif arabe signifiant côtier).

En effet c'est au XVIIIe siècle que se développe une littérature religieuse musulmane en swahili, elle sera suivi au XIXe siècle par une littérature chrétienne, et au XXe siècle par une littérature moins religieuse.

Aujourd'hui, la poésie reste encore au centre de la littérature swahili (citons quelques écrivains: Kezilahabi, Shafi, Muyaka).

Les Swahilis ou Souahélis sont des bantous dont l'origine remontrerait à la rencontre de groupes arabes, et d'éléments issus des anciennes populations Makwas et Makondés. De ce fait, leur régime de filiation est devenu patrilinéaire; les biens étant transmis par voie agnatique, et le mariage s'accompagnant de la dot.

Poème traduit en swahili (495 langues)