Buso gugo mu tjiponi  Ithetembo yangu yakanaka kwazo  Ngono tjinyolotjo godzinila  Indebo yangu yebupelo, “ndokuda”.
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme ikalanga, traduction Andrew Chebanne

Poème d'amour ikalanga. Poésie en langue bantoue d'Afrique australe (Botswana et Zimbabwe). Le kalanga (tjikalanga) connue pour ses nombreux phonèmes est une langue voisine du shona. Elle est pratiquée par 1 million de personnes. Les kalangas (bakalakas, bakalangas) sont des agriculteurs installés depuis très longtemps au sud du Zimbabwe centrale. Au

Zimbabwe, des populations possédant une maitrise du feu ont dû arriver du nord vers le 3eme s., recouvrant des populations d'age de la pierre, probablement proches des Bochimans (sites de Gokomere, Ziwa). Des sites daté du 10eme s. témoignent d'une culture pastorale alliée à une exploitation de l'or, comme il apparait sur le site de Zimbabwe. Quelques-unes des statues de pierre (personnages-oiseaux et oiseaux taillés dans une roche serpentineuse à chlorite), parmi les plus anciennes réalisations plastiques africaines, proviennent du Zimbabwe. Elles remontraient au 15eme s. Elles ont été trouvées, avec des fragments de figurines et de poteries, dans les ruines de l'acropole de Zimbabwe, partie d'un vaste ensemble architectural, dont la datation exacte fait encore problème.