Poème d'amour asu

Kiyoo

Nekikuvona hena kiyoo

Netevona ishairi ledi kweri

Mira watonga fiafia

Nicho natekukunde cha mwisho

Traduit en asu par Magreth
Lecture audio
Poème d'amour asu

Recueil de poésie "La Glace"
Version originale
Poème la glace

L'asu

Mon poème d'amour traduit en asu (noms alternatifs : kipare, pare, pare-asu, ashu, chiasu, kiathu, athu, casu, chasu).

L'asu est la langue des Vaghonu et des Vaasu, c'est à dire du peuple Pare, qui vit au nord-est de la Tanzanie, dans la région montagneuse des monts Pare (entre les monts Usambara et le Kilimandjaro), dans les départements de Mwanga et Same, Manyara, Tanga et de la région du Kilimandjaro.

La région ou vit cette ethnie, le pays des Pare se divise en deux zones, nord et sud, respectivement appelées Vughonu et Vuasu.

On considère que leur langue l'asu comporte deux dialectes principaux, qui sont le Mbaga et le Gonja. Au nord du Vuasu on peut distinguer deux groupes : au nord celui de l'Ugweno qui parle le gweno, et au sud celui de l'Usangi qui parle le chasu.

Cette langue bantoue, qui est sûrement la langue de l'amour, est parlée par 400.00 locuteurs. Les proches voisins des Pares sont les Chagas de Moshi et les Wadigo Wasambaa de Tanga.

Proverbe asu : Bimanto ong’ee ni ufitha eti ndio dhahabu. - Tout ce qui brille n’est pas de l’or.

Les Pares, des Bantous

Chez les Pares, la musique occupe une place très importante, elle est présente toute la journée et accompagne le travail; elle est aussi considérée comme un art. Elle participe bien-sûr dans les rites traditionnels où sont appelés les esprits qui influencent tous les quotidiens.

Agriculteurs et éleveurs, les Pares cultivent le café, le maïs, le riz et les bananes, et leur situation géographique qui les met sur une route commerciale vers l'océan Indien, leur permet de vendre quelques uns de leurs produits.

On situe le berceau originel de ce peuple bantou, dans une région de l'ouest du Cameroun, une région qu'ils auraient quittée il y a quatre mille ans lors des migrations bantoues. L'époque coloniale les à forcé ensuite, à se déplacer des basses terres de leur région vers les hautes terres.

Le dessèchement du Sahara au néolithique entraîne les grandes migrations des Proto-Bantous partis de la région située entre Niger et Oubangui entre la fin du IIe et 1er millénaire av J-C.

Traversant le domaine des Pygmées ils débouchent dans la région du Bas-Congo au sud de la grande forêt, refoulant devant eux des populations qui vivaient de la chasse et de la cueillette.

Ils connaissent un remarquable développement dans ces régions de savane favorables à l'agriculture, grâce à leur connaissances techniques, notamment celle du travail du fer, et à leur supériorité numérique. Ils irradieront partout plus au sud et vers l'est, c'est ainsi qu'on les retrouve aussi dans les monts Pare en Tanzanie.

Bantoues
Sena - Luganda - Lusoga - Bassa - Yipunu
Poème traduit en asu (488 langues)