Umbe wakwa kiooni,  Nicho kindu kiseu cha Saswa, Indi mituki nikyulaa  Nikyo kyetina nigwendete muno!
Pause animation  La Glace Copyright ©
Poeme kamba, traduction (merci à Mary)

Poeme d amour traduit en kamba, la langue bantoue de l'ethnie Kambas (Akambas) du Kenya et de la Tanzanie. Poesie pour toutes celles de Kwale, Kitui, Machakos et Makueni. Si les Kambas sont un peu plus de 4 millions, seulement 700.000 d'entre eux pourront lire et comprendre ces 4 lignes!

Ils seraient issus d'un métissage de peuples notamment les Masais, Oromos et Kikuyus. Les Kambas sont des agriculteurs (sogho, mais, millet), et éleveurs, ils sont aussi commerçants (notamment de bois). Ils sont divisés en 25 clans totémiques patrilinéaires dispersés, et sont répartis en unités territoriales, correspondant à une famille étendue. Celle-ci constitue l'unité politique de base, couplée à un système de classes d'âge, dont la plus agée dispose des fonctions rituelles et politiques. L'institution de la chefferie est ici absente, et l'autorité est assurée par le conseil des anciens. Les conceptions religieuses des Kambas, sont surtout fondées sur le culte des ancêtres; les esprits ancestraux peuvent être à l'origine de phénomènes de possession à dominante féminine. Le Kenya est un véritable sanctuaire pour les animaux sauvages. Le peuple Kenyan présente une grande diversité de langues et de tribus (surtout dans les campagnes). Son taux de croissance démographique et urbain, est l'un des plus élevé au monde.